OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT ARCUEIL-GENTILLY
Imprimer Espace Réduire Espace Agrandir
Accueil > Toutes les actualités > En bref > Solidarité en 3D

Solidarité en 3D

Patrice Boulanger, informaticien passionné par l’impression 3D, a mis son hobby au service des autres : depuis le début du confinement, il confectionne des visières, qu’il met à disposition gracieusement des collectivités.

Cette solution s’est propagée via le net : plusieurs modèles circulent, relayés sur les réseaux sociaux au même titre que les modèles de masques à faire soi-même. Un groupe s’est constitué : visieresolidaire.org. L’idée est de mettre en relation les détenteurs d’imprimantes 3D avec les entreprises et collectivités intéressées par ce matériel, dont l’avantage est de protéger le visage des projections et du réflexe de se toucher le visage avec les mains, potentiellement en contact avec le virus.

Directeur technique dans une start-up, confiné chez lui avec une activité professionnelle ralentie, Patrice Boulanger s’est attelé à adapter son imprimante, conçue pour des prototypes et non de la fabrication en série. Il imprime actuellement entre 25 et 30 arceaux de visières par jour. « C’est une solution palliative, elle devra s’arrêter car avec le dé-confinement je ne serais plus en mesure d’être là pour lancer la machine et décharger/recharger toutes les cinq heures. » La ville d’Arcueil lui a récemment fourni des feuilles transparentes (utilisées pour la reliure), dont il manquait pour terminer les visières.

Patrice Boulanger a déjà fourni quelques 360 visières : le CHI du Kremlin-Bicêtre, l’hôpital Gustave Roussy à Villejuif, l’Ehpad du Grand cèdre à Arcueil… et Opaly : 80 visières vont être utilisées à partir du 11 mai. 80 visières sont en préparation pour des groupes scolaires. « Je demande juste un selfie en retour : ça me permet de voir si elles sont bien adaptées » confie-t-il. Les commandes ne s’arrêtent pas, mais elles ralentissent : « c’est plutôt bon signe ».